top of page
photo contact.jpg
960x150 eguides v3.png

SUIVEZ NOUS

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
mini hand.PNG

Entraîneur handball : peut-on influencer son facteur "chance" ?



Professeur de psychologie et de management, Philippe Gabilliet est aussi conférencier et auteur de plusieurs ouvrages sur la psychologie de l’optimisme, de la chance, de l’audace et de l’anticipation.

Chroniqueur régulier des "grandes gueules" sur RMC, il consacre aujourd’hui l’essentiel de son activité de recherche aux techniques de développement du leadership positif et aux stratégies mentales de la réussite.

Dans cette vidéo il nous interpelle sur le fait que avoir de la chance ça s'apprend, ça se travail!!





Philippe GABILLIET définit la chance comme « la capacité qu’ont certaines personnes à créer autour d’elles les conditions d’apparition des opportunités. » et « les gens qui ont de la chance sont ceux qui savent gagner les concours de circonstances… et créer des ouvertures autour d’eux. » Ramenée au contexte de l'entraîneur voir le joueur de handball, il faut donc vous interroger à la manière de créer des opportunités.





Comment se créer des opportunités ?


Philippe GABILLIET identifie quatre formes : la rencontre qui donne une ouverture du champ des possibles, l’information qui vient « percuter mes préoccupations du moment et m’ouvre un champ de possibilités », les décisions prises par les autres et auxquelles le coach doit être attentif et enfin, la demande formulée par les autres et pour laquelle le coach garde une forme d’exclusivité. Ces quatre formes sont tout à fait adaptables au «contexte de l'entraîneur dans son club. Les rencontres en interne ou dans d’autres clubs, dans vos formations, sur les terrains… sont autant de possibilités qui s’ouvrent à vous !



Les rencontres donnent une ouverture du champs des possibles


Aussi, chaque jour, vous recevez des informations et celles-ci peuvent correspondre à vos besoins du moment, le plus dur est d'arriver à les transformer en réponses à vos problèmes, vos besoins.

Soyez vigilant quant aux décisions prises par les autres : les évolutions réglementaires, les décisions en interne prises par les dirigeants, les autres éducateurs, vos joueurs, leurs parents… Ceci vous permettra également de bien identifier les demandes et donc, de vous préparer à y répondre.



Comment se créer les conditions pour avoir ces opportunités ?


Pour Philippe GABILLIET, c’est assez facile !

Il recense quatre facteurs qui permettent au coach de développer ces opportunités :

  • Le facteur de vigilance qui revient à « être attentif à ce qui se passe autour de vous… être curieux ! » et il continue « on ne peut pas rencontrer des opportunités, si on est quelqu’un de routinier. » « Pour rencontrer des chances nouvelles, il faut sortir du cadre ! » Donc , il est important de vous ouvrir, votre curiosité influence votre créativité et cette dernière demeure une opportunité (pour vous-même) en soi.

  • Le principe d’anticipation : « la chance fonctionne comme une tête chercheuse. Plus vous allez être habité par un projet, par une attente, par un désir très fort, plus votre machine à percevoir les opportunités intéressantes… sera elle-même prête à fonctionner au quart de tour ! » Ne soyez pas en attente, provoquez les chances en restant en veille !


entraineur à l'écoute

Soyez à l'écoute si vous voulez développer votre facteur chance


  • Créer un réseau, « plus vous fonctionnez en réseau, plus vous avez des opportunités de rencontrer des coups de chance. » ça ne revient pas à collectionner des contacts avec des personnes, « c’est mettre les autres en relation… être celui ou celle qui crée des liens… Naturellement, d’un point de vue systémique, un certain nombre d’opportunités vous reviendront. » Le réseau est souvent identifié comme une compétence au handball, mais cela ne suffit pas, positionnez-vous en animateur de réseau et vous en récolterez les fruits !

  • Le recyclage, « les chanceux rencontrent tout autant de difficultés que les malchanceux ! Simplement, ils n’en font pas la même chose…la chance, c’est aussi la capacité que vous allez avoir à rebondir, utiliser un échec, une difficulté, une malchance comme « un produit » de départ… pour recommencer quelque chose ! » Philippe GABILLIET pense qu'il faut donc utiliser l’échec, l’erreur, comme l’opportunité de créer, d’apprendre une nouvelle chose !


Positionnez vous en animateur de votre réseau


La chance se travaille au quotidien pour l'entraîneur de handball !


Lors des réunions techniques, lors de vos échanges avec les coaches adverses, en formation… « tout événement est un événement qui potentiellement, en lui-même, est porteur d’opportunités à condition que votre machine à percevoir fonctionne efficacement. »



formation handball

Les formations, un bon moyen de développer son "facteur chance"



Philippe GABILLIET appuie en citant deux secrets que les porteurs de chance rassemblent : « La meilleure façon pour atteindre ses objectifs, c’est d’aider ceux dont on a besoin à atteindre les leurs ! » Puis, « La meilleur façon de rencontrer des opportunités, c’est déjà d’en être une soi-même ! » Ces deux secrets correspondent vraiment à l’activité du coach. Aider ses joueurs à atteindre leurs objectifs vous permettra d’atteindre les vôtres.

En clair, soyez actif...




Cet article vous a plu ? Vous souhaitez participer à la vie du blog ?

300x118 programmes.png

Vous trouvez le site intéressant?

bottom of page