top of page
photo contact.jpg
960x150 eguides v3.png

SUIVEZ NOUS

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
mini hand.PNG

Comment améliorer la vitesse avec changements de directions au handball ? (partie 1)

La vitesse au handball ne se réduit pas seulement à la vitesse en ligne droite! Un(e) joueur(se) doit bien sûr être “rapide” sur contre attaque, réagir très vite et avoir une très grande vitesse gestuelle mais il(elle) doit aussi être très rapide dans ses changements de direction. Pour améliorer la vitesse des joueurs(ses) il faut donc travailler sur plusieurs composantes de la vitesse.



1. La vitesse avec changement de direction au handball, c'est quoi ?


Courir, changer de direction, se retourner est en fait une qualité physique à part entière que l'on appelle l'agilité.

Définie par Sheppard et Young comme "un mouvement rapide du corps entier avec changement de vitesse ou de direction en réponse à un stimulus" (2006). Un des critères de l’agilité consiste à perdre le moins de temps possible dans la réalisation d’un changement de direction (Change Of Direction : COD), donc à perdre globalement le moins possible de sa vitesse linéaire !


Luc Steins, perdre le moins de temps possible dans la réalisation d'un changement de direction


Ces changements de direction se font en réponse à des stimulis externes (le plus souvent visuels : le ballon, un adversaire..) incluant des facteurs de perception et de prise de décision. La capacité à réaliser un changement de direction selon une trajectoire connue est tributaire pour 50% de l’interaction de la vitesse, de la force maximale relative et de la masse maigre relative. L’autre moitié de la performance serait dépendante des qualités de coordination (Cazorla, 2008).



2. Comment s'exprime ces changements de directions en match ?


Voici un tableau qui montre le nombre d'actions et leurs durées lors d'un match en fonction du placement des joueurs : avants ou arrières (Mangematin et Babault, 2012)


On peut voir qu'un joueur fera en moyenne 80 à 90 actions intenses dans un match (1c1, saut, contre, neutralisation...) d'une durée de 2s à 4s. Et ce sont les résultats de ces actions qui vont déterminer l’issue du match, l'agilité dont je parlais tout à l'heure. Pour comprendre un peu mieux ce que c'est voici un schéma de Sheppard fait en 2006:



Il va donc falloir travailler dans toutes ces composantes pour développer la vitesse avec changement de direction au handball.




300x118 programmes.png

Vous trouvez le site intéressant?

bottom of page